Archives du mot-clé soirée

Baisse historique du tabagisme ! On reste motivé !

« Le tabac c’est tabou ! On en viendra tous à bout ! » qui n’a jamais entendu cette célèbre réplique du film « Le Pari ».

Santé Publique France a publié en ce début de semaine des chiffres plutôt encourageants concernant le nombre de fumeurs quotidiens en France.

En 2017 = – 1 million de fumeurs

 

Certes ces chiffres sont encourageants mais il n’y a pas de quoi exploser de joie non plus puisqu’il reste tout de même 12 millions de fumeurs ! Ça fait encore du monde !
Vous pouvez retrouver l’intégralité du rapport sur le site de Santé Publique France.

 

Mais que pouvez-vous faire en tant qu’organisateur d’événements festifs pour contribuer à la baisse du tabagisme en France ?

Les messages transmis de pair à pair, grâce à la proximité de l’âge, permettent une meilleure adhésion au message santé transmis aux jeunes. Alors lancez-vous !

Avant de mettre en place des actions de prévention sur le tabac il est important que vous  ayez des connaissances de base. Vous trouverez  ici  quelques données utiles / rappels sur le tabac et les risques liés à sa consommation. 

On vous propose également une vidéo sur les bienfaits de l’arrêt du tabac sur la santé, n’hésitez pas à la visionner et à l’utiliser comme support si besoin !

Et concrètement sur vos événements ?

Quelques idées d’actions qui peuvent vous intéresser :

  • Mettre des flyers informatifs à disposition (vous trouverez la liste des structures ressources près de chez vous ici)
  • Former certains de vos bénévoles à cette problématique et créer un réel stand informatif sur le tabac (vous pourrez y mettre des flyers, mais également des outils ludiques comme le kit du moi(s) sans tabac, des outils que vous aurez créé , des mini-cartes avec des numéros utiles comme celui de «Tabac Info Service»…)
  • Délimiter des zones « fumeurs » et les agrémenter d’affiches/conseils préventifs.
  • Encouragez-les à aller au minimum dans cette zone, en proposant des alternatives à « la pause clop » (par exemple des concours de danse, des stands de jeux, des stands de maquillage…)
Avec votre soutien et la motivation de chacun, nous pouvons encore diminuer le nombre de fumeurs cette année !

Et pourquoi pas : une soirée à l’eau?

 

Après le « Dry January » en Grande-Bretagne, la Belgique vient de lancer sa deuxième édition de février sans alcool appelée

« Tournée Minérale ».

A l’initiative de la Fondation Contre le Cancer (FCC), l’édition précédente en 2017 avait convaincu 120 000 belges à relever le défi de s’abstenir de toute boisson alcoolisée pendant un mois.

Sans vouloir proscrire, cette manœuvre est une façon conviviale et populaire de faire réfléchir sur sa consommation d’alcool.

Nos amis belges nous rappellent que nous pouvons participer, alors pour s’inscrire, c’est par ici :

https://www.tourneeminerale.be/fr

Toujours pas convaincus ?

Les participants de l’année précédente ont pu observer (entre autres) un regain d’énergie, un meilleur sommeil et une plus belle peau….(source : https://infordrogues.be/tournee-minerale-cest-reparti-mois-alcool/ )

Et en plus, c’est non seulement votre foie mais aussi votre porte-monnaie qui vous remerciera… alors prêts à faire d’un verre d’eau, deux coups ?!

 

Organisateurs, et si vous proposiez une soirée à thème « H20 » ? Et si, compte tenu des attentes des jeunes, c’est trop compliqué de ne proposer que des boissons sans alcool, pensez à bien gérer les conso’ (prix des softs plus intéressants, offre de nourriture, plus d’infos par ici) et n’oubliez pas les conducteurs, qui veulent eux aussi passer une bonne soirée…

Bonne année – Belles fêtes…responsables !

Pour cette nouvelle année, que nous vous souhaitons pleine de joie et d’agréables surprises, nous conservons une bonne résolution commune : faire la fête OUI, mais de façon RESPONSABLE.

Alors, pour nous encourager à poursuivre dans cette voie, les statistiques de l’année 2017 sont là pour nous montrer l’exemple à suivre.

La boite à outils en ligne – www.montetasoiree.com

Vous avez été 50 548 à nous rendre visite sur la boite à outils en ligne, soit environ 5000 de plus en 2 ans pour profiter de nos 26 news publiées en 2017. Pas mal hein ?

Communication

Du côté des réseaux sociaux, ce sont 121 posts Facebook et 117 tweets qui ont été publiés.

4 423 mails ont été envoyés aux organisateurs pour leur faire connaitre le projet.

Organisateurs et partenaires

Nos partenaires sont toujours aussi nombreux sur ce projet : un grand merci !

Les organisateurs sont de plus en plus nombreux à nous contacter : merci à vous !

Certaines structures se sont même vues récompensées à travers le prix monte ta soirée : 5 ont bénéficié d’une dotation financière et 2 ont pu profiter de gobelets préventifs et réutilisables.

Nouveautés

Et nous n’avons pas oublié notre bonne vieille planète Terre avec la mise en place de la nouvelle démarche éco-citoyenne et du prix coup de cœur éco-responsable pour un meilleur respect de notre environnement.

 

Merci à toutes et à tous pour cette belle année passée ensemble et à bientôt pour de nouvelles aventures.

Que 2018 soit synonyme de réussite pour vos événements festifs !

La Saint-Valentin, c’est dans la poche !

Que pour vous la Saint-Valentin soit un moment de tendresse à deux ou une corvée purement commerciale, vous avez déjà tous à un moment dans un votre vie eu un rencard… Et même si ce n’est pas le cas, et ben nous, on est sympa, on vous aiguille sur ce qu’il ne faut pas oublier en tant que Valentin(e) mais aussi en tant qu’organisateur 😉

1 ~ La déco’

Hairbands, gel dans les cheveux, bijoux, nœuds pap’, chaussette à motifs chats et j’en passe et des meilleurs, vous avez déjà prévu de mettre toutes les chances de votre côté et nous vous en félicitons ! Cependant, ce qu’il ne faut pas oublier dans un événement saint-valentin, ca reste l’atmosphère ! Alors ne lésinez pas sur la décoration à plumes, dentelles et petit cœurs en tout genre pour réchauffer l’ambiance ! Vous pourrez ainsi mettre a exécution la phase 2 du plan

2 ~ Les préservatifs

A toujours avoir en sa possession quand on sort et… quand on organise aussi ! Les fêtards qui se laisseront aller à votre ambiance cocooning romantique seront rassurés de pouvoir limiter les risques liés à leurs potentielles futurs relations sexuelles. Vous pourrez leurs rappeler que plusieurs lieux sont à leurs dispositions pour se fournir en préservatif, et ce, près de chez eux :

  • Pharmacie
  • Supermarché
  • Infirmerie des universités
  • Planning familial

Saint valentin

4 ~ Le déroulement

Oui on sait, on a rien mis pour le trois, pas de panique, on l’a associé à son ami le cinq juste en dessous 😉

Pour que la soirée se déroule parfaitement sous le regard de cupidon, n’hésitez pas à proposer des animations qui réchaufferont l’ambiance en toute sécurité et décontraction !

3 et 5 ~ Les consos’

Pour que soirée romantique rime avec allée et retour tranquille, pensez à gérer les consommations de vos convives.  Vous éviterez aussi les débordements liés à d’éventuelles prises de produits psychoactifs et surtout limiterez le risques d’accidents associés à une conduite en état d’ivresse.

6 et 7 ~ L’après soirée

Les invitées rentrent, seuls ou accompagnés, après avoir partagés 40 000 parasites et 250 bactéries dans un baiser, mais que faire pour bien les accompagner ? On parle des risques liés à la sexualité et on propose des alternatives de protection avec le préservatif féminin.

Voilà vous avez à présent quelques clés pour aider la flèche de cupidon à foudroyer sa cible ! Bonne saint-Valentin 😉

Risques auditifs

La musique et le bruit peuvent endommager l’oreille s’ils sont consommés de manière inadaptée :

  • Trop fort
  • Trop longtemps (même à faible volume, la musique écoutée trop longtemps peut « user » les cellules)
  • Dans de mauvaises conditions  (sous l’emprise de substances, les réflexes auditifs sont amoindris et la protection naturelle de l’oreille aussi)
  • De mauvaise qualité (ex : MP3)
Les effets  (lors d’une exposition inadaptée)
  • Acouphène : un bourdonnement,  sifflement ou même un tintement ressenti dans le crâne ou dans l’oreille, d’un seul côté ou des deux, dont la durée peut aller de 24h à une vie entière.
  • Perte auditive : perte partielle ou totale du sens de l’ouïe par le biais de la dégradation des cellules ciliées.
  • Hyperacousie : hypersensibilité de l’ouïe à certaines fréquences dont le niveau d’intensité seuil varie d’une personne à l’autre
Comment limiter les risques ?

Par le biais d’une consommation responsable :

  • Pas trop fort : 85dB maximum
  • Pas trop longtemps : 8heures à 85dB, 2h30 à 90dB, 15 min à 100dB, 5 min à 105dB, sans danger.
  • De bonne qualité : en privilégiant les formats de fichiers non compressés afin de pouvoir les apprécier à un volume raisonnable.
  • En se protégeant : Portez des bouchons d’oreille (diminue d’environ 20 dB) et casque anti-bruit (diminue d’environ 30dB). Les bouchons d’oreille sont efficaces s’ils sont utilisés correctement. Leur mode d’utilisation est simple : il suffit de les écraser entre les doigts et de les introduire dans le conduit de l’oreille. Une fois en place, ils se dilatent et font efficacement écran au bruit. Les aigus sont plus atténués que les graves.
  • Dans de bonnes conditions : en limitant l’exposition à trop fort volume ou trop longtemps sous l’effet de substances réduisant les réflexes.
En soirée ?
  •  Faîtes des pauses  (10 min toutes les heures  ou 20 min toutes les 2h),
  • Évitez de vous coller aux enceintes (c’est l’endroit où le son est le plus dangereux),
  • Tenez compte de votre état de fatigue : vos oreilles sont fragilisées lorsque vous êtes fatigué.
La réglementation

L’exploitant d’un établissement doit réaliser une étude d’impact des nuisances sonores (c’est-à-dire évaluer le niveau sonore de ses locaux) : le niveau de pression acoustique ne doit pas dépasser 105 dB(A) moyen et 120 dB au plus élevé. Il doit aussi veiller à ce que la diffusion de la musique n’engendre pas de nuisances sonores excessives pour le voisinage. Le dépassement des niveaux acoustiques tolérés et le défaut d’étude d’impact des nuisances sont sanctionnés d’une amende pouvant atteindre 1.500 €, voire d’une saisie du matériel et d’une fermeture administrative. Décret 98-1143 du 15 décembre 1998

« L’organisateur prend l’engagement de veiller à ce que la diffusion de la musique n’engendre pas de nuisances sonores excessives pour le voisinage. » Arrêté du 3 mai 2002

Petit quiz

Résultat :  

Votre résultat :