Qu’est-ce que c’est ?

L’alcool, connu aussi sous le nom d’éthanol provient de la fermentation de végétaux riches en sucres (fruits, grains ou des tubercules) ou par distillation, que l’on retrouve dans les boissons alcoolisées.

Il est classé parmi les produits psychoactifs car il ralentit le fonctionnement du cerveau.

Que signifie le degré (°) et le pourcentage (%) ?

Elle correspond à la quantité d’alcool pur présent dans 100mL de boisson.

Par exemple, une boisson à 30° (équivalent à 30%) correspond à 30ml d’alcool pur dans 100ml de boisson. Plus le degré ou le pourcentage est élevé, plus la boisson est concentrée en alcool pur.

Les phases de l’alcoolisation :

L’euphorie : Elle correspond à une phase agréable. Le consommateur est désinhibé, il se sent apaisé, détendu et joyeux. L’attention, le temps de réaction, le sens critique et la mémoire sont altérés.

L’ivresse : C’est une phase plus avancée de la désinhibition. Elle peut également correspondre à un état d’excitation. La personne est dans un état de confusion, elle peut avoir des comportements inadaptés voir désagréables.

➡ Perte de l’équilibre, trouble de l’orientation, diminution du champ de vision, diminution de l’attention et de la concentration, baisse de la réactivité…

L’hébétude – la léthargie : La personne est en incapacité de réagir et ne contrôle plus ses réflexes. La personne se met en situation de danger.

➡ Confusion, vomissements, réaction physique pratiquement inexistante, trouble de la mémoire et de la conscience, trouble du langage.

Le coma éthylique : Phase dangereuse où la personne passe du sommeil profond au coma. Son pronostic vital peut être engagé.

➡ Perte de connaissance, perte des réflexes, difficulté respiratoire, baisse du rythme cardiaque, baisse de la température, décès par arrêt respiratoire…

Les effets à court terme :

  • une intoxication : vomissements, troubles respiratoires, coma, … décès.
  • la déshydratation de l’organisme qui est à l’origine de maux de tête, fatigue etc.,
  • le refroidissement du corps,
  • la perturbation du sommeil,
  • la prise de poids

Et à long terme :

  • un impact sur le cœur, les vaisseaux sanguins et le cerveau,
  • l’apparition de cancers, de maladies cardio-vascullaires, des troubles nerveux et psychiques.

Comment limiter les risques ?

  • buvez en mangeant ou après avoir mangé,
  • alternez les boissons alcoolisées avec des boissons non-alcoolisées,
  • apprenez à connaître et écouter vos limites,
  • sachez poser votre verre et vous arrêter,
  • sachez dire « NON » quand vous ne souhaitez pas consommer,
  • préparez votre retour à domicile et évitez de reprendre le volant.

Il est important de connaître ses limites et d’apprendre à contrôler sa consommation.