En fin de soirée, il est important de permettre le retour dans de bonnes conditions de tous les participants quelque soit le moyen de transport utilisé.

Plusieurs possibilités d’actions existent

Des kits prévention peuvent être accessibles dès le début de la soirée : préservatifs + éthylotests chimiques + bouchons d’oreilles. Plus les risques festifs sont anticipés moins ils sont nombreux.
Outre l’évaluation de l’alcoolémie, il est indispensable de sensibiliser les conducteurs à la fatigue, de les encourager à se reposer avant de reprendre la route ou de proposer à un conducteur plus en forme de conduire.

Permettez le retour en taxi

En communiquant largement sur les numéros de taxi : affichage ou création de flyers (borne la plus proche, société locale…).
Les taxis proposent parfois des chéquiers correspondant à des bons de raccompagnement d’un certain montant. Les organisateurs de la soirée peuvent se les procurer en amont de la soirée pour les proposer aux fêtards en fin de soirée (soit en les faisant payer, soit en les offrant).
Certains taxis ne se déplacent pas quand il s’agit de certaines soirées bien connues pour leurs débordements ou quand la personne à raccompagner est fortement alcoolisée. Cette réaction est notamment liée à leur peur de ne pas être payé. Sur ce point, vous pouvez mettre en place un système de caution taxi : lorsqu’un fêtard vous demande de contacter un taxi vous lui demandez systématiquement une caution minimale de 10-15 €. Quand vous appelez le taxi, indiquez que la course sera forcément payée car vous avez récupéré une somme qui lui sera donnée à son arrivée.

Encouragez le co-voiturage

Lors des soirées, plusieurs voitures ne sont pas complètement remplies. Afin de faciliter les retours à domicile, vous pouvez mettre en place un système de co-voiturage en créant une fiche co-voiturage.
A l’arrivée, les conducteurs (s’engageant à ne pas boire / ou avec grande modération) ont la possibilité d’indiquer, sur une feuille affichée à l’entrée, qu’ils leur restent une ou plusieurs places dans leur véhicule. Sur cette fiche est indiqué le nom du conducteur, le nombre de places disponibles, l’heure de départ prévue et le lieu où les personnes intéressées doivent se rendre. Cette organisation peut également se réaliser en amont de la soirée, via un outil électronique comme doodle.
Notons que des sociétés de co-voiturage privées voient le jour.

Informez sur les transports en commun & sécurisez les retours à pied

Des systèmes existent, avec des lignes de nuit ou de jour (si la soirée se termine très tard… ou très tôt). N’hésitez pas à afficher ces possibilités sur un emplacement visible et/ou accessible. Des navettes sont parfois mises en place. Les organisateurs doivent les faire connaître (affiches, appels micro…) et prévoir un ou plusieurs accompagnateurs (dont le rôle sera de gérer les éventuelles situations délicates).

Étape suivante