Les questions de secours et de sécurité sont cruciales dans une soirée d’autant plus que vous pouvez être tenus pour responsables en cas de problème (bagarres, blessures, vols, dégradations, accidents…).

Présence d’un service de sécurité

Pour certaines soirées un service de sécurité peut être exigé par les autorités administratives. Son rôle est de prévenir les désordres susceptibles de mettre en danger la sécurité des participants. Afin d’optimiser sa prestation, il est indispensable de bien communiquer sur sa présence et d’assurer la bonne articulation entre tous les intervenants (sécurité, secours, acteurs de prévention…). S’il y a des vigiles, ils font partie intégrante du réseau d’acteurs de la soirée : échangez avec eux sur vos attentes respectives.

Sécurité : quelques conseils de bon sens

  • Proposer aux personnes « en bad » avec certains produits (alcool, cannabis ou autres) de sortir du lieu de fête et d’aller dans un endroit plus calme (si ce n’est pas possible directement, passer par leurs amis). On évite ainsi certains débordements et on protège également la personne de certains risques. Idéalement, une salle de repos avec des personnes formées aux premiers secours (et/ou une infirmière ou une structure de secourisme) devrait accueillir ces personnes.
  • Ne pas laisser les personnes complètement ivres à l’entrée sans surveillance et leur demander (ou à leurs amis) de se reposer un peu, de rentrer calmement.
  • Interdire d’apporter de l’alcool en soirée.
  • Mettre en place un système de sortie définitive (pour ne pas inciter les jeunes à consommer dehors, dans les voitures).
  • S’assurer que la salle dispose d’une autorisation permanente de la direction départementale d’incendie et de secours. Sinon, une autorisation est à demander à la mairie, au minimum, un mois avant la soirée.
  • Éviter les contenants en verre afin d’anticiper les risques de coupures (ex : gobelet  réutilisable contre consigne).
  • Être attentif aux banderoles inflammables ainsi qu’aux lumières ou à la sonorisation (qui peuvent tomber et blesser quelqu’un si elles sont mal fixées).
  • Vérifier qu’il y ait des issues de secours, qu’elles soient visibles et ouvrables de l’intérieur.
  • Adapter le nombre d’entrées à la capacité d’accueil maximum de la salle.
  • Prévoir l’évacuation des fêtards (roulement, espace suffisant) afin d’éviter tout risque de débordement.
  • Selon la taille et la spécificité du lieu, prévoir une signalétique adaptée : toilettes, vestiaire, bar, parking, fumoir… (attention, sur l’espace public, l’affichage est soumis à une réglementation : contactez directement la ville).
  • Assurer un accès pour les personnes handicapées : la fête doit être accessible à tous.
  • Respecter la tranquillité du voisinage (notamment les nuisances générées par les participants qui sortent fumer sur le trottoir) : une personne de l’organisation ou de la sécurité peut avoir ce rôle dans la soirée.
  • Assurer un accès facile et un espace suffisant aux poubelles.

Premiers secours

Comment réagir en cas de problème ?

Informer, en amont de la soirée, les services d’urgence les plus proches de son déroulement est souhaitable car ils seront plus réactifs :

  • Si le problème relève de troubles à l’ordre public, de débordements mettant en jeu la sécurité des participants, appeler les services de police ou de gendarmerie (17).
  • Si le problème relève de personne(s) ne se sentant pas bien : on fait appel aux équipes de premiers secours présentes (Protection Civile, Croix-Rouge…). Pour plus d’info, rubrique tes obligations et tes ressources.
  • S’il n’y a pas d’équipe présente, les organisateurs doivent être capables d’agir. Autrement dit des membres de l’équipe doivent être formés ou connaitre, parmi les fêtards, des personnes qui le sont (ou les solliciter, par annonce micro). Au moindre doute, composez le 15.

En cas de problème, une méthode simple en 3 étapes  :

  • Protéger : selon la situation rencontrée : établir un périmètre de sécurité/écarter les gens/mettre à l’abri les personnes concernées/faciliter l’arrivée des secours en retirant les objets encombrants/retirer le danger (bris de verre, barre de fer, appareil électrique…).
  • Alerter : soit les équipes présentes sur place, soit les services d’urgence : Samu (15), pompiers (18) et police (17) – [112 depuis un portable].
    L’alerte doit être rapide et claire : adresse précise, nombre de victimes, âge, état, nature du problème, informations complémentaires (prise d’alcool ou d’autres drogues…), gestes effectués…
  • Secourir : des gestes simples peuvent sauver une vie.
    Se renseigner en amont sur l’existence d’un défibrillateur dans les locaux (les équipes de secouristes en étant équipées).

Prévoir également une trousse de secours à disposition (à laquelle tous les organisateurs doivent avoir accès) : pansements, compresses, couverture de survie, triangle, gilet jaune (si intervention dans la rue), guide des premiers secours, numéros d’urgence, etc. Attention : veiller aux dates de péremption des produits dans la trousse.

Étape suivante