Tous les articles par monte ta soiree

Formation en ligne

L’association Avenir Santé, dans le cadre du projet « monte ta soirée » propose des formations gratuites,aux organisateurs d’événement(s) festif(s), afin de les aider à intégrer la prévention des conduites à risques .

Parfois les structures organisatrices n’ont pas le temps/ne sont pas disponibles pour assister à nos sessions de formation, parfois l’association Avenir Santé n’est pas présente dans la région concernée (…) alors si vous êtes organisateur et que vous vous posez des questions sur les risques sonores, les consommations de drogues et d’alcool, la sexualité ou le harcèlement  le Collectif des festivals a conçu une formation en ligne, gratuite, accessible à distance, à laquelle il est possible de s’inscrire à tout moment en fonction de ses besoins.
Elle est destinée à toute personne susceptible d’être en lien avec un public festif dans le cadre d’un événement artistique ou culturel.

PROGRAMME DE LA FORMATION

► Introduction
► Prévention et réduction des risques : de quoi parle t-on ?
► Quelles actions mettre en place en milieu festif ?
► Alcool, tabac et cannabis
► Les drogues illicites en milieu festif
► Les violences de genre en milieu festif
► Gestion et prévention sonore
► Comment mettre en place un stand de prévention
► Réglementation et responsabilité de l’organisateur
► S’informer, se former, être accompagné dans son projet

Rendez-vous sur http://www.lecollectifdesfestivals.org

Monte ta soirée de 2018 à 2019 …

Les fêtes de fin d’année sont terminées et nous avons toutes et tous repris les bancs de l’école et/ou du travail.

Toute l’équipe du projet monte ta soirée tient à vous souhaiter une
excellente année 2019
pleine d’événements festifs plus responsables les uns que les autres !

Parce que nous tenons au développement du projet monte ta soirée et que nous avons comme objectif, cette année encore, d’être à vos côtés, de vous encourager dans vos démarches de prévention/réduction des risques, de vous former, de vous aiguiller, de vous conseiller et de vous valoriser à travers le prix, nous vous proposons une rétrospective de l’année passée :

Nous tenons ici à remercier tous nos partenaires, tous les organisateurs qui s’intéressent au projet tout au long de l’année mais également  tous les membres du jury du prix sans qui ce dernier n’existerait pas !

Réveillonnez en musique mais en toute légalité !

Cette année vous voulez organiser le nouvel an et vous souhaitez, naturellement, diffuser de la #musique ?  Vous ne savez pas quel type d’événement vous devez déclarer à la #Sacem ? Nous vous expliquons ⬇

Quel type d’événement doit-on déclarer ?

Tout type d’événement (concert, spectacle de variétés, soirée dansante, repas en musique, magie…), dès lors que de la musique est diffusée et qu’elle se déroule en dehors du cercle familial (concerne « les personnes, parents ou amis très proches unies de façon habituelle par des liens familiaux ou d’intimité ») doit être déclaré à la Sacem.

En effet, il faut que la soirée soit à la fois privée (le caractère privé s’entend d’une réunion de personnes liées par des liens familiaux ou d’amitiés dans la résidence privée de l’une d’entre elles) et gratuite (le caractère gratuit signifie qu’aucune recette que ce soit n’est réalisée par l’invitant ou un prestataire quel qu’il soit) et qu’elle se déroule exclusivement dans le cercle de famille pour que les diffusions ne donnent pas lieu à rémunération des créateurs et paiement de droits.

Pour tous les autres cas de diffusion de musique, incluant donc celles destinées aux membres d’une association, l’autorisation préalable de la Sacem est nécessaire.

IMPORTANT : c’est l’#organisateur de l’événement qui doit #déclarer à la #Sacem.

Pourquoi faut-il une autorisation ?

Le Code de la propriété intellectuelle prévoit que les titulaires de droits d’auteur doivent donner leur #accord avant la diffusion publique de leurs œuvres, et recevoir en contrepartie une #rémunération.
La Sacem délivre cette autorisation et répartit les droits réglés par les utilisateurs de musique aux auteurs, compositeurs et éditeurs des musiques qui seront diffusées.

Plus d’informations : https://bit.ly/2BUnGjm

#Bonréveillon !

La charte du conducteur responsable

Parce que les conseils de la charte du conducteur responsable sont finalement ceux que l’on vous donne tout au long de l’année, mais que ça ne fait pas de mal de les rappeler … Zoom sur cette nouvelle mesure destinée aux jeunes qui viennent d’obtenir leur permis de conduire mais qui est valable pour toutes les personnes qui conduisent !

Voici les 6 conseils élémentaires de cette dernière :

  • Respecter les #limitations
    « En 2016, la vitesse excessive ou inadaptée aux circonstances est présente dans 31% des accident. » 
  • Ne pas boire d’#alcool
    « L’alcool est présent dans près d’1/3 des accidents mortels. »
  • Ne pas consommer de #drogue
    « Il est estimé que 752 personnes ont été tuées sur les routes (soit 22%) dans un accident avec stupéfiants. »
  • Faire appel à un #SAM dans le cas contraire
    « SAM – Sans Accident Mortel – C’est la personne qui ne consommera pas de drogue (et oui, l’alcool est aussi une drogue) et qui pourra ainsi vous ramener sans risque. »
  • Ne pas utiliser son #téléphone
    « Téléphoner au volant multiplie par 3 le risque d’accident. »
  • Faire des #pauses toutes les deux heures
    « 1 accident mortel sur 3 sur autoroute est dû à l’endormissement au volant. »

➡ Vous trouverez plus d’informations sur le site de la Sécurité routière : https://bit.ly/1yfqMC9

Un réveillon en toute sécurité !

9 Français sur 10 (88,7%) consommeront de l’alcool, dont 6 sur 10 trois verres et plus (64%). En moyenne, les Français prévoient de boire près de 4 verres d’alcool (3,8) ce soir-là. La question de la conduite se pose le soir du réveillon pour presque la moitié des Français (48,3%), soit parce qu’ils se déplacent – dans leur voiture, en majorité sur des distances de moins de 50 km –  soit parce que leurs convives vont se déplacer.

Une grande majorité de Français (69,3%) pensent ne pas être sûrs, même en limitant leur consommation d’alcool, de ne pas dépasser le taux autorisé. Et près de la moitié (49%) de ceux pour qui la question de la conduite va se poser déclarent qu’ils n’ont pas pris de dispositions particulières pour leurs retours de soirée du Nouvel An ; quand on leur suggère des solutions, près des 3/4 d’entre eux (74,8%) se prononcent pour attendre avant de reprendre le volant… même si la moitié des Français (50,9%) ignore le temps nécessaire pour éliminer un verre d’alcool (il faut 1 à 2 heures).

Source

Organisateurs, pensez à pensez pour vos convives !
  • Si vous créez un événement sur les réseaux sociaux pensez à indiquer les solutions d’hébergement possible,
  • Encouragez le covoiturage avec 1 SAM au volant,
  • Informez sur les transports en commun,
  • Prévoyez des éthylotests (n’oubliez pas les jeunes conducteurs : éthylotests 0,2),
  • Mettez à disposition plus de boissons sans alcool que des boissons alcoolisées,
  • Prévoyez d’offrir gratuitement des softs,
  • Ne servez plus d’alcool à une personne si vous estimez qu’elle a déjà trop consommé,
  • Ne laissez pas partir quelqu’un qui a trop consommé (en voiture ou à pieds !)
  • N’oubliez pas de souffler avant de partir, même le lendemain !

#Bonnesoirée #Nouvelan